Ce n’est pas toujours la taille qui compte…
zurück

Ce n’est pas toujours la taille qui compte…

…mais la bonne technique. Plus précisément la technique de pilotage qui est décisive pour tout vététiste, comme l’explique l’Ötzi Bike Academy. Allez, tous en selle et on grimpe!

Du fond de la vallée et jusqu’à plus de 3 000 m d’altitude, vous trouverez des kilomètres et des kilomètres de single trails. Avec 315 jours d’ensoleillement à la clé. Autrement dit, le VTT dans la région de Naturno, c’est pas mal du tout…. c’est même génial!

Les vététistes peuvent s’en donner à cœur joie et monter vers les alpages et restaurants d’altitude des environs. Ils ont le choix entre stages et camps d’entraînement, sorties guidées et cours particuliers de VTT pour hommes, femmes et enfants – le tout proposé par l’Ötzi Bike Academy qui est d’ailleurs la plus grande école de VTT du Sud-Tyrol/Südtirol.

Et n’hésitez pas à monter en selle même si vous ne pratiquez le VTT qu’occasionnellement! Les quatorze moniteurs professionnels du Bikecenter de Naturo organisent l’entraînement VTT en fonction du niveau respectif des vététistes, débutants ou chevronnés. Les vététistes peu entraînés peuvent même utiliser des VTT électriques... une petite assistance bienvenue.

1-c-photogruenerthomas-www-naturns-it-4
2-c-photogruenerthomas-naturns-78
Mais un peu de théorie est nécessaire avant de se mettre en piste.
Pour éviter les chutes vu le relief escarpé typique de la haute montagne, il faut en effet maîtriser la bonne technique de pilotage, l’équilibre en étant le principe de base. Plus le niveau atteint dans ce domaine est élevé, plus le vététiste pourra rouler vite et en sécurité.

Un conseil pour s’entraîner chez soi:
pour améliorer le sens de l’équilibre, se placer à vélo devant un obstacle (tronc d’arbre, banc, mur) et essayer de pousser le vélo le plus longtemps possible contre l’obstacle en appuyant sur la pédale et en tenant compte des conditions suivantes:
a) La pédale doit être à l’horizontale;
b) La pression est exercée sur la jambe posée sur la pédale avant;
c) Contrôle de l’équilibre en déplaçant légèrement le poids vers la gauche et la droite (pas de mouvements brusques – le dicton le dit bien: la force réside dans la tranquillité);
d) De temps en temps, inverser la position des jambes (jambe gauche devant, jambe droite devant).

Chez les adultes, la coordination est le principal problème.
Quand on dévale une piste, plusieurs éléments de la technique de pilotage entrent en jeu. Faire des jeux en VTT peut contribuer à améliorer la coordination.
Quelques idées:
a) Ramasser et redéposer des objets;
b) S’arrêter brusquement devant un obstacle et en repartir;
c) Piloter les mains croisées (et faire une photo car le résultat est très amusant!).

Grimper doit aussi s’apprendre. Il faut alors déplacer son poids vers l’avant.
La position des coudes est très importante: ils doivent être systématiquement orientés vers le corps et, dans la mesure du possible, exercer une pression vers le bas.
a) Apprendre une bonne technique de base en s’entraînant sur de petites montées et de temps en temps adopter une mauvaise posture pour se rendre compte de l’erreur;
b) En attaquant une pente raide (notamment sur chemins empierrés), commencer toujours en biais par rapport à la pente avec le pied aval à deux heures (ce qui garantit un maximum de force pour démarrer).
3-c-photogruenerthomas-naturns-1
Descendre en sécurité du vélo, dans les passages raides, est l’une des techniques essentielles qu’un vététiste doit maîtriser. En effet, la plupart des chutes se produisent quand le vététiste roulant en montagne ou haute montagne prend peur et souhaite descendre le plus rapidement possible du vélo.

Pour le faire en toute sécurité, il faut réduire la vitesse en freinant régulièrement et déplacer le poids derrière la selle. La pédale aval doit être en bas. À l’arrêt, enlever le pied amont de la pédale. Si le vététiste descend derrière le vélo, il évite la culbute.

En descente, baisser systématiquement la selle et rouler debout. Les pédales devraient être à l’horizontale et la posture souple. Les coudes sont orientés vers l’extérieur. Freiner régulièrement pour éviter le blocage des roues. Plus la descente est raide, plus le poids doit être décalé vers l’arrière.

Après cette formation à la technique de pilotage, l’heure est venue de s’élancer sur les pistes. Les itinéraires les plus variés sillonnent le val Venosta/Vinschgau. Avec par exemple le circuit classique de VTT menant à la Naturnser Alm : les sportifs seront récompensés par une vue panoramique sur le val Venosta, le Parc naturel du Gruppo di Tessa/Naturpark Texelgruppe, les Alpes de l’Ötztal, les Dolomites et le massif de l’Ortles/Ortlergruppe. Ou bien le nouvel itinéraire Bike-Highline-Meran/o faisant la jonction entre les alpages du Monte Tramontana/Nörderberg. Entre 1 450 m et 1 900 m d’altitude, les vététistes peuvent traverser le secteur d’ouest en est ou inversement.

Signalons au passage que le Bike Taxi au départ de Naturo permet de rejoindre Merano, Glorenza/Glurns ou Curon/Graun, près du lac de Resia/Reschensee.
Le contenu vous a-t-il été utile?
Merci beaucoup pour vos commentaires!
Merci!
Laissez vos amis participer ...
Partage les histoires sur ton profil et montre à tes amis les choses qui t’enthousiasment !